× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

Buongiorno Italia !

Découverte du pays, la côté ligurienne, la toscane et bien d'autres régions encore !
Mai 2019
45 jours
21
mai

Après avoir été délogés de notre place à Menton vers 16h, nous filons en Italie. On décide de rouler un peu et se poser au bout de 2h de route à Imperia. On se gare vue mer +++. Du coup on sort l'apéro, on se fait plaisir chez nous, tout en contemplant cette super vue. La mer était très agitée la nuit, j'ai eu un peu de mal à m'endormir mais le matin ce fut tellement agréable de se réveiller avec un tel panorama.

Soirée à Imperia 
22
mai

Le matin, on prend la route direction Savone. 3h plus tard nous arrivons à destination. La ville n'est pas un coup de cœur, c'est effectivement une ville portuaire, donc remplis de semi, de grues, de voitures etc.

Début d'après midi, on décide tout de même de visiter la forteresse de Priamar (en italien Fortezza del Priamar) qui est une forteresse qui s'élève sur la colline du même nom qui domine la ville de Savone en Italie. La balade est agréable. Ensuite on fais un petit tour de la ville en motobécane mais rien ne nous attire plus que ça. On décide donc de rentrer chez nous pour se reposer. Je fais un petit tour à pied à 10 mn pour aller dans un centre commercial histoire de sortir un peu pendant que Francki reste chez nous avec les chiens.

En rentrant de cette balade solo, nous avons eu le plaisir de nous faire déloger à nouveau, mais cette fois par la policia italienne. On s'installe un peu plus loin vers le centre commercial, les grenouilles nous tiennent compagnie pour la nuit.

Savone, la forteresse 
23
mai

De bon matin, on file direction les Cinq Terres. Tout le monde en parle, ceux qui en reviennent sont enchantés. Allez voir ceci par nous mêmes ! On roule pendant encore plus de 2h et on arrive à Levanto. On se gare dans un emplacement payant, c'est une première depuis notre départ mais le parking est adapté pour les camions, campings cars, et surtout juste à coté de la gare ce qui va nous permettre en 5 mn d'arriver au premier village des 5 terres. 50 € pour 36h c'est pas donné mais on préfère sortir le porte feuille plutôt que galérer et se faire encore déloger .... On décide donc après le repas de midi, de prendre les chiens avec nous pour visiter le premier village Monterosso. Il faut savoir qu'il y a 3 façon d'explorer les 5 villages : soit tout en marchant, soit par le train qui dessert à partir de Levanto tous les villages, soit par bateau. Le train s'est 16 euros par personne pour la journée, arrêt illimité dans tous les villages. Etant donné que les chiens sont acceptés dans les trains et qu'on dort juste à côté (ils paient 2 euros le train par chien) on prend cette solution.

Monterosso est un jolie village, avec une belle plage. Il fait chaud mais on n'a pas le droit d'aller sur la plage avec nos toutous donc on se balade dans le village. Un petit verre en terrasse, on explore quelques ruelles, l'ambiance est sympa, on s'y sent bien. Après la visite de ce village, nous sommes rentrés, et après avoir poser les chiens on est allés en amoureux à la plage de Levanto faire une partie de badminton, qu'est ce qu'on s'est marrés!

Monterosso 
24
mai

Aujourd'hui on visite les 4 autres villages tous les 2. Le temps est un peu couvert mais il fait quand même chaud et pour marcher, explorer c'est juste ce qu'il faut ! Nous commençons par le village le plus loin, Riomaggiore puis Manarola où nous trouver la fameuse vue que tout le monde prend en photo, dont moi ! Après un déjeuner au restaurant nous avons terminé par Corniglia et Vernazza .Ces villages sont très jolies, une odeur de lessive est présente dans les petites ruelles, on y sent le calme, c'est très apaisant mais je peux vous dire qu'on a mal aux cuisses car c'est très escarpé !


Manarola 
25
mai

De bon matin, on prend la route direction la campagne. Nous éprouvons le besoin de calme. Et oui nous venons d'un village de moins de 700 personnes en France et où il n'y a même pas de boulangerie alors on n'a pas l'habitude d'autant de bruits, voitures etc, donc retour aux "sources"! Après 4h de route, de galères de GPS pour changer nous arrivons à destination. Enfaîte notre GPS nous faisait faire le tour de la terre car c'était marqué pont à 3m20 de hauteur à quelques kms de notre destination. Sauf qu'en Italie les ponts de 3m20 font facile 4 mètres !!! Notre camion fait 3m60 et ça passait large... donc maintenant on se méfie de ça, ça nous sert d'expérience.

Notre destination c'est Equi Terme. Ce jolie petit village est entourée par une rivière, des cascades, des ponts, une grotte. L'eau est censé être chaude à certains endroits mais ... elle est froide ! Ce village est très calme et on a un peu l'impression que c'est laissé à l'abandon. Les piscines des termes, les hôtels, sont fermés et beaucoup de maisons sont à vendre. On ne sait pas si c'est fermé pour la saison ou si cela est définitif mais c''est dommage car ce village a du potentiel.

Nous on dispose d'un énorme parking avec 1 ou 2 voisins campings cars de temps en temps, avec la wifi et la rivière à côté. On y passe 3 jours a se balader, faire du drone, crapahuter, jouer au badminton, tremper les pieds dans l'eau. Ce sont des moments agréables, calme, on s'est même un peu ennuyés mais finalement ça fait du bien aussi de prendre le temps de s'ennuyer.

Equi Terme 
28
mai

Allez hop on est requinqués, on reprend la route direction Pise. On a déjà repéré un parking payant où s'installés pour 15 euros 24h. Le prix est raisonnable. A 11h on arrive, le mec de l'accueil super sympa il parle français et nous dit on voit jamais des campings cars si gros ! On prend 3 places dans le parking mais il s'en fiche donc très bien. On est a 25 minutes à pied de la place del duomo de Pise.

Après le déjeuner, on prend donc les laisses, les chiens et c'est parti pour voir la fameuse tour penchée ! Une fois arrivée c'est fou comme elle penche !!! On ne s'imagine pas autant et même quand on la prend en photo ça fait pas du tout le même effet qu'en vrai ! On se demande comme elle fait pour tenir mine de rien ... La place est remplie, même bondé de touristes comme nous ! Tout le monde tente de faire une belle photo mais c'est compliqué avec cette foule. On décide donc de faire le tour et de contempler les autres édifices. La cathédrale et le baptistère. La pelouse est parfaite, le baptistère magnifique, on s’installe tous les 4 pour se détendre et c'est un bon moment. La foule est derrière devant la tour et nous on est au calme !

Nous sommes rentrés vers 16h juste avant une grosse radée ! et on est ressorti vers 18h30 en amoureux avec la motobécane. Une fois arrivée de nouveau vers la tour, 3 policiers italiens nous arrêtent .... encore ! Décidément ... ils nous ont réprimandé sur le faite qu'il n'y ait pas de plaque d'immatriculation (logique....lol). Alors Francki leur a dit ah mais non ce n'est pas grave il y a des pédales pas besoin en France ! (menteur ahaha) . Au final pas d'amende, ils n'étaient pas contents mais ils nous ont laissés tranquille en nous disant interdiction d'allumer le moteur... donc après un petit restaurant dans les ruelles de la ville, on est rentrés en pédalant ... au début...

Pise 
29
mai

On prend la route ce matin, après un petit arrêt pour racheter un pèse personne. Le mien m'a lâché et je sens qu'il faut qu'on fasse attention pour ne pas rajouter du poids au camion (déjà qu'il rame... Ahaha). On roule 2h et on arrive à Florence et le GPS nous indique que la traversée de la ville en poids lourd est interdite entre 7h et 21h... Compliqué on avance quand même dans la ville on se gare juste le temps de manger car c'est 14h et on a super faim. On est garés vers un stade à côté d'une station donc on en profite pour mettre le plein d'essence, le camion a très soif ! Il consomme environ 160 euros de gazoil, 120 litres pour 500 km. C'est un budget dans les prochaines semaines nous allons stagner un peu pour ne pas faire péter notre cagnotte.

Ensuite, on décide de sortir un peu de la ville car on a pas le droit d'être la et nous sommes à la vue de tous. Donc on n'aimerait pas encore avoir une conversation italienne avec la police...

Et là c'est la cata, des bouchons, des scooters qui doublent à droite, à gauche, le centre ville, en plus les italiens conduisent mal et les camions ne sont pas prioritaires selon leur code de la route.

On se gare excentré, dans une zone industrielle, après 30 mn de stress, d'insultes de tous ces conducteurs ahaha. On est soulés on décide de rien faire, de regarder la télé...

Le voyage c'est ça, des hauts bien souvent et quelques bas, c'est comme ça. Florence on se verra un jour mais pas avec notre camion

30
mai

Après un raté à Florence, on reprend la route direction San Gimignano. C'est un village médiéval digne d'un décor d'Hollywood. On se gare pour deux nuits dans un camping avec Wi-Fi, piscine, à proximité du village.

Le village est à 2km, on s'y rend en mobylette le premier jour et le deuxième jour en vélo car on s'est pris une amende de stationnement.... Avec la moto la veille. Alors pour info, à Pise la police nous a réprimandé car nous n'avions pas de plaque. Donc Francki a eu la bonne idée de créer une plaque d'immatriculation lui même en notant les infos de sa moto qui est en France car nous n'avons pas de papier pour la motobecane, elle est de 1959... Et il y a des pédales comme dit Francki... donc on sen fiche... Lol (monsieur hors la loi).

Bref, le village est magnifique, on se fait plaisir avec du pecorino, du prosciutto, des glaces, du vin de Toscane, miam miam. Shopping, promenade à volonté.

On visite le musée de la torture. C'est très intéressant et j'avoue les gens de l'époque ne manquait pas d'inspiration pour tuer, torturer les voleurs, sorcières, etc.. C'est flippant mais intéressant.

San gimignano 
1
juin

Ce matin on prend la route direction les termes de Saturnia. Ici à San Gimignano on avait la piscine mais il ne faisait pas assez chaud pour se baigner.

13h30 on arrive dans une aire de camping car situé à 10 mn à pied des termes. On va rester sur place quelques jours pour bien profiter des bienfaits du terme. Il fait chaud même très chaud. On est branchés, on a la clim donc tout va bien !

Les termes sont super, l'eau est chaude à 37 degré et du coup c'est bondé de touristes, donc on y va surtout le matin ou en fin de journée vers 19h et la journée on se repose au frais, on en profite pour faire des machines, dessiner, bricoler.

C'est un endroit incroyable un endroit possédant quelque chose d’irréel. Cela est probablement dû à la légende selon laquelle elles se trouvent dans le lieu où est tombé la foudre lancé par Jupiter lors d’une dispute avec Saturne, ou plus simplement du fait qu’elles sont immergées au cœur de l’un des plus beaux cadres naturels de la Toscane. Durant les quelques jours sur place on a décidé de remonter la rivière pour avoir de l'eau plus froide. La différence est frappante, c'est hallucinant. Il y avait de l'argile naturelle je me suis fais un enveloppement complet ! Les chiens aussi nous accompagnent pour la baignade mais quand on les amène avec nous on se met plus loin pour ne déranger personne.

Sinon, la mobylette nous a lâchée, Francki pense que c'est la bobine d'allumage donc on en a commandé une sur Amazon qui sera livrée chez ma belle sœur qui nous rejoint à Rome dans une dizaine de jours ! 😀

On doit donc utiliser plus souvent les vélos et ce n'est évident pour moi qui n'ait pas l'habitude pour le moment. Mais pas le choix !

Tourisme éco responsable : j'ai décidé à titre perso de nettoyer les déchets vers les rivieres, les plages, afin de me rendre utile durant mon voyage. J'ai commencé à Saturnia et j'ai remplit un sac en 1 journée... C'est assez déroutant.

Les termes de Saturnia 
5
juin

Comme d'hab on prend la route le matin, et après moins de 2h on arrive au lac de Bolsena. Ce lac est le plus grand d'Europe d'origine volcanique, il fait 151 mètres de profondeur et l'eau est cristalline.

On trouve un spot en bord de lac sous les arbres. On y reste deux nuits. On se baigne (même si l'eau est assez fraîche), on joue au molky, et on se détend.

Vous savez que l'on ne fait pas grand chose d'épuisant de nos journées mais que l'on arrive à être quand même fatigués ! Je pense c'est la route et la chaleur. A part ça, nous avons vu une intervention ou plutôt un entraînement d'un hélicoptère qui récupère de l'eau pour les incendies très certainement. C'était une première pour moi !

C'est agréable de prendre le temps de vivre...

Lac de Bolsena  
7
juin

Après une petite baignade au lac et un déjeuner, on prend la route direction Civita di Bagnoregio. On se gare sur une aire de camping car à quelques Kms du village que l'on veut visiter. On paie 12 euros pour 24h et on dispose de l'électricité, de l'eau et de la WiFi. Clim à fond, on se met au frais car la température monte jusqu'à 32 degré et je crois que maintenant elle n'est pas prête de redescendre.

Samedi matin à 10h, une navette du camping avec un mec assez sympathique (je précise car en Italie ça ne court pas les rues...) nous amène au village de Civita di Bagnoregio, appelé "la citta che muore" ce qui veut dire la ville morte. Ce village porte ce nom car à cause de l'érosion, il est menacé de disparition. Il se situe sur un rocher isolé désormais et un pont à été construit pour y accéder. Il reste à présent une quinzaine d'habitants sur place.

Ce village est vraiment charmant et la balade est super. On rentre vers 14h30 après un bon repas au restaurant.

On passe finalement 3 nuits sur place car nous n'avons pas le droit de conduire le poids lourd le dimanche. Donc nous reprendrons la route lundi matin.

Civita di bagnoregio 
10
juin

10h du matin, après nos petites corvées hebdomadaire : remplir d'eau le camion 300L et vider nos eaux grises et noires, nous sommes prêts à reprendre la route. On a toujours trouvé de quoi s'alimenter en eau et vider depuis le début du road trip, que ce soit dans les airs d'autoroute, de camping car ou dans les campings et toujours gratuit.

Après quelques kms, on arrive au parc des monstres qui se situe sur commune de Bormazo. On visite une heure à peu près, c'est très jolie et impressionnant. Les sculptures sont en béton et datent du 16ème siècle. Les jardins présentent un ensemble de thèmes de la mythologie grecque et de la Renaissance. La visite coûte 11€ par personne. Ce n'est pas donné pour 1h de visite, mais c'est vrai que ce bois appelée le bois sacré est à faire. En arrivant au camion à la fin de la visite, nous avons eu la surprise de voir Brad en dehors du camion, alors que nous les avions laissés tous les deux dedans avec fenêtres entre ouvertes puis le ventilo. Il a décidé qu'il en avait marre sauf que c'est un chien fidèle et il est resté au pied du camion ! Il a tout de même sauté de presque 2 mètres ! Imaginez nos têtes quand on la vu !

On reprend la route direction le lac de bracciano. Il fait 33 degré ! On en peux plus on veut se baigner. Après quelques recherches, et arrêt pour tenter de trouver un coin sympa, on trouve grace à Park4night une application un spot chez un monsieur super sympa, Mario, qui possède un restaurant au bord du lac avec un espace assez grand pour notre camion . Il nous accueil chez lui gratuitement et en compensation, on consomme chez lui.

C'est top, le beau temps est au rdv, l'ambiance de cet endroit est sereine, Mario parle français, il aime chanter et jouer de la guitare. Il nous a même prêter un bateau ! Si vous passez dans le coin n'hésitez pas à vous arrêter, son restaurant s'appelle "Viva" à Bracciano. Il y a même des cours de danse, des locations de canoë chez lui.

Parc des monstres 
Lac de Bracciano, plage sable noir 
13
juin

Après des remerciements à Mario pour son accueil, on prend la route direction Rome. Je suis toute excitée d'y aller ! En plus de visiter cette belle ville, on va revoir Jen' (ma belle sœur) et mon tonton Loïc ! Ils arrivent demain soir et restent jusqu'à lundi matin.

Après quelques kms, on arrive au camping où on va s'installer pour 5 nuits : Camping, Village Roma. On se met en place, le camping est très agréable. Il y a la piscine, deux jacuzzi, la WiFi, un arrêt de bus juste en bas de la réception qui nous amène au centre ville ou au premier métro. Il fait 35 degré, heureusement pendant les prochains jours les chiens pourront rester dans le camion au frais à la clim pendant que nous irons explorer Rome.

Vendredi soir, on se rejoint à la gare termini avec Jeny et Loïc. Quel plaisir de voir des têtes de chez nous. On se dirige place cavour, j'ai réservé une table dans un rooftop (une terrasse sur les toits) dans un hôtel le Monti Palace. On a rigolé quand on est arrivés car ça faisait vraiment "de la haute" alors qu'on était pas très bien habillé, avec les sacs à dos de voyage, appareil photo de touriste... Ahaha. Mais c'était très sympa de se retrouver autour d'un verre avec une belle vue sur Rome.

Nous sommes partis ensuite crapahuter sans but particulier hormis prendre le chemin du retour pour le camping et nous sommes tombés sur le Colisée ! On a fait quelques photos avec le retardataire, ce fut pas une grande réussite !

Une fois rentré, on fait l'apero jusqu'à 2 heures du matin. Les visites demain vont être dure...

Samedi matin, levé 8h, alcool dans le sang restant de la veille, chaleur 35 degré, on pars visiter les musées du Vatican et la chapelle Sixtine. Très belle visite mais bondés bondés de touristes. Le Vatican c'est immense. On n'a pas le droit de prendre des photos de la chapelle Sixtine !

Rooftop, et le Vatican 

L'après midi on se détend à la piscine avant de retourner en ville le soir et de faire un restaurant. On se balade d'une place à une autre (piazza di Popolo, Piazza di Spagna, Fontaine di Trévi).Bonne ambiance romaine, musique de rue, glaces etc.

Soirée Romaine 

On s'est détendu tout le dimanche, barbecue, piscine.

Lundi matin levée 5h ! On se dit au revoir. Jeny et Loïc reprennent leur avion. Et nous à la fraîche on file visiter l'entrée principale du Vatican, le Panthéon, la piazza Navona avec ses 3 magnifiques fontaines, le Capitole, le Forum Romain. Je conseille vivement de visiter de très bon heure. C'est calme et il fait moins chaud !

Pantheon, Piazza Navona, Forum Romain, Vatican, Capitole... 
18
juin

Départ de Rome vers 11h00 du matin, aujourd'hui on va de l'autre côté de l'Italie. Francki veut faire une grande distance il en a marre de faire des arrêts trop rapprochés. Moi je suis le mouvement, ce que je veux c'est un point d'eau, après je me laisse vivre ! Après quelques heures de routes, on arrive à Giulianova sur un parking où les campings cars sont autorisés, gratuit, en bord de mer. Quoi demander de mieux.

On passe deux nuits sur place. Les plages de sables fin sont pris par les campings et vu qu'en plus on a les chiens on décide de marcher un peu et on trouve un spot entre rivière d'eau douce et mer adriatique. La rivière se déverse dans la mer, c'est sympa à voir ! On se cale entre les deux sur une petite plage pour quelques heures avant que la marée la fasse disparaître et mouille nos affaires ahaha.

Le soir on fais des sorties vélo, ou balade digestive sur la plage. Quand on est pris dans son quotidien c'est boulot, on mange, et au dodo. Et j'avoue que prendre le temps de sortir s'aérer avant de dormir fais du bien et c'est grâce à Francki car s'il me forcerait pas à me bouger parfois je garderai ses mauvaises habitudes.

La mer adriatique 
20
juin

Après le déjeuner, on continue la route dans le but de se rapprocher de Venise en longeant la côte. On s'installe dans une aire dédié au camping car face à la mer. Une fois bien installés, on va se baigner et on profite. Il y a de belles vagues, on s'amuse bien et la mer est chaude. Concernant notre bivouac, on a bien vu que notre voisin le plus proche c'est le train, mais on se dit ça devrait le faire. Et puis la nuit ils ne vont pas rouler les trains ! Erreur fatale, toute la nuit des TGV !!! HORRIBLE. 😂 . Qu'est ce qu'on a mal dormi, j'ai sursauté toute la nuit, ça faisait trembler le camion 🚛. On est trop cons d'avoir penser que ça le ferait. On aurait pu bouger en pleine nuit mais on avait la flemme donc on a fais nuit blanche...

Brad qui ne lâche jamais l'affaire avec sa balle 
21
juin

Après une nuit très agitée et une petite baignade, on prend la route direction St Marin. C'est un micro-état indépendant situé en Italie. Il est le troisième plus petit État derrière le Vatican et Monaco.

Le gazoil est environ 15 cts de moins sur place donc on en profite de suite pour remplir notre cuve. Notre première impression c'est que ce pays paraît plus riche que l'Italie.

On se gare sur une aire de camping car gratuite, on ne bougera pas avant lundi matin puisqu'on n'a pas le droit de conduire le dimanche et qu'on va visiter le centre historique samedi matin.

Le 22 juin, on se lève direction le téléphérique pour visiter comme prévue le centre. On décide d'amener Brad et de laisser Pitt au camion. Musoliere obligatoire pour mon bébé... C'est en plus une première pour lui mais cela dure 5 mn juste le temps du transport en commun.

Une fois arrivés en haut, très bon point de vue sur tout le pays. On flâne dans les ruelles, et de nombreux magasins vendent des armes. Francki est comme un môme, il s'arrête devant plusieurs boutique et finit par s'acheter une arbalète.

La promenade est agréable, le chien est super content d'être avec nous. Après avoir avalé une part de pizza sur le pouce on rentre au bercail juste avant une super radée. Après 1 mois sans pluie, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller danser sous la pluie en disant il pleut il pleut je suis trop contente !!! Quel bonheur...bon cela a duré 2h à peine mais ça fait du bien un peu de fraîcheur.

En fin de journée nous sommes allés voir une course de motocross avec de vieilles breles et de vieux motards. C'était sympa !

On a passé le dimanche à jouer au molki, faire de la cross, se reposer.

St Marin  
Coucher de soleil San Marino 
24
juin

Allez on bouge de St Marin, pour un arrêt d'une nuit à Maranello pour visiter le musée le lendemain matin.

A la fraîche, on laisse les toutounes à la clim dans le camion bien au frais, et nous on roule environ 30mn en bicylette de bon matin pour visiter le musée de la Ferrari Maranello, et voir le circuit de Fiorino où on a pu voir une formule 1 faire quelques tours. Le bruit du moteur ça déboîte ! L'entrée du musée coûte 17 euros par personne, on y est restés 1H00 environ. Les voitures sont impressionnantes, les descriptions sont toutes écrits en italien ou anglais mais ça va on commence à se débrouiller un peu mieux !

Musée Maranello 

On prend la route en fin de journée direction Venise où on s'installe à San Giuliano vers 19H dans une aire de camping car à 18 euros les 24h avec un arret de tram et bus à 10 mn à pied. Il y a ensuite un seul arret de tram ou de bus pour arriver à la Piazzale di Roma (à l'entrée de Venise) donc c'est très pratique.

26
juin

Debout debout, j'adore me lever tôt quand je sais que c'est pour une vrai journée de tourisme pure et dure ! Marcher, prendre le tram, le vaporetto, crapahuter, ça active tous mes sens de la découverte, et ça me crée de l'endorphine, je suis toute heureuse ! Ce matin on a pris pour 20 euros par personne, une carte de transport pour le bateau, bus, tram tout illimité pour 24h et c'est très avantageux car un ticket de bus/métro c'est 1,5€ par personne et le vaporetto 7,5€ juste un aller ! Il est 8h30 on prend le premier bateau possible direction Murano.

Après 20 mn environ de bateau à peu près on arrive sur cet île qui se situe dans le nord de Venise, dans la lagune. Il fait très chaud déjà de bon matin, mais c'est agréable car c'est tôt et on croise quasiment que des locaux avec leur vieux cabas de courses. La spécialité de Murano, c'est le verre. Tous les magasins vendent des sculptures, bibelots en verre, etc, fait maison. En arpentant quelques ruelles, on a pu apercevoir quelques minutes le travail des souffleurs de verres. C'est remarquable car en plus de chaleur dehors, ils ont la chaleur des fours, cela ne doit pas être facile ! On se promène environ 1H avant de prendre de nouveau le vaporetto direction Burano.

Murano 

Après 45 minutes de bateau nous voilà à Burano. Cet île est connu pour sa dentelles et ses canaux bordés de maisons très colorés. De ruelles en ruelles, on tombe littéralement sous le charme. Les photos parles d'elles mêmes.

Burano 

Après ces deux iles, nous rentrons voir nos chiens, manger et se reposer au frais à la clim. Ce soir nous visitons Venise, quelques ruelles, la place St Marc. C'est magnifique, l'ambiance est très sympa le soir, on se fait un petit restaurant ! Le lendemain matin, on continue la visite avec la rue la plus étroite faisant 53 cm de large, la librairie la plus belle du monde, et les canaux.

Venise, la place San Marco, les canaux, la librairie 
27
juin

On pars de Venise fin de journée, la chaleur est etouffante, on se dirige vers la rivière Tagliamento. Ce fleuve appelée Fiume Tagliamento fait 178km, il est tributaire de la mer adriatique.

Quel bonheur en arrivant vers 20h se pouvoir se baigner dans une eau limpide et fraîche ! On reste sur place jusqu'à lundi matin. Du repos, de la baignade, du drone, un vrai plaisir en cet période caniculaire.

Quelques jours de détente à la rivière Tagliamento  

Lundi direction la Slovénie. Le chapitre Italien est finit pour le moment. Ce fut de très bons moments, avec des paysages variés et très beaux !